Projet de galerie permanente à ciel ouvert
Villeneuve-Lez-Avignon 


Nature du projet : une “galerie” à ciel ouvert à Villeneuve-Lez-Avignon, sur une durée de deux mois.

Une galerie formalisée par plusieurs panneaux blancs semi-permanents, sur lesquels sont accrochées les œuvresphotographiques tirées en format 40x60 sur alu-dibond (produit résistant, rigide, imperméable et d’une grande netteté).

Parti-pris : proposer un espace dédié à la création photographique en plein centre de Villeneuve, avec accès gratuit, 24h/24, 7j/7 quelle que soit la météo.

Donner un accès libre et illimité à des œuvres d’art dans des conditions professionnelles aux Villeneuvois et gens de passage 

Historique : originaire de Villeneuve et ayant beaucoup travaillé à l’étranger ces dernières années, Jérémy Tassana toujours fait cohabiter son activité professionnelle dans la restauration avec sa passion pour les arts plastiques et notamment la photographie.

À Montréal où il a résidé entre 2013 et 2018, il a exposé dans son appartement-galerie plusieurs artistes en plus de son propre travail photo : Hiroshi Nagai, Larry Niehues, Théo Haggai, Adrien de Valentin.  Cela a fait croître son ambition d’artiste et de découvreur, pour contribuer à donner à l’art la place qu’il mérite :«À Montréal il y avait une petite galerie éphémère en extérieur que j’aimais beaucoup, la Galerie Blanc. Un concept de galerie à ciel ouvert qui propose une expérience d’exposition en plein air, à la merci du temps et des intempéries. Accessible jour et nuit, elle facilitait les rencontres entre l’art et le public. Je souhaite reproduire cette expérience artistique ici à Villeneuve-Lez-Avignon, l’idée me semble adaptée au lieu, ce serait aussi la première expo dans la ville de mon enfance…».

Objet de l’exposition : 15 photographies réalisées en France, Islande, États-Unis, Canada, Italie, Suisse, Philippines, Portugal

Profil Jérémy Tassan

Né et élevé dans une famille de restaurateurs du Vaucluse, issu de l'École Hôtelière d'Avignon, sa formation est complétée idéalement par une immersion totale dans les différentes affaires gérées par les membres de sa famille, dont quelques-unes des plus prestigieuses enseignes avignonnaises. Amoureux de son métier, il a toujours eu le souci de s'adresser aux gens de sa génération en s'appuyant sur les nouvelles tendances traversant les métiers de la restauration.

Aujourd’hui il est entièrement tourné sur la création photographique avec ses propres projets de photos de voyage. C’est avec la simplicité d’approche qui le caractérise et qui forge une photo à hauteur d’homme, ne surplombant jamais son sujet, que Jérémy Tassan offre un regard doucement émerveillé, plein d’empathie sur les peuples et les pays qu’il traverse.

expo@jeremy-tassan.com


Islande

Photographies par Jérémy Tassan

"Le photographe d’origine provençale s’est toujours inscrit dans les grands espaces, de Montréal où il a vécu en passant par San Francisco, objet d’une expo en 2016, les impressionnantes montagnes italiennes des Dolomites ou les vastes étendues de l’Islande qu’il a sillonné en 2018. Cette dernière géographie s’est imposée comme sujet unique dans cet ensemble de photographies réalisées en l’espace de quelques jours sur la principale route d’Islande (1339 km) effectuant le tour du littoral du pays.

On retrouve dans ces clichés toute la majesté et l’incongruité de cette île de l’Atlantique Nord proche du cercle polaire arctique, entre paysages glacés et panoramas sauvages, aurores boréales et sites appréciés des connaisseurs comme la lagune glaciaire de Jökulsárlón ou le site de crash du DC3 de l’armée US en 1973. 

Sous un climat islandais très variable, que l’on peut ressentir au fil des photos et qui a tiré des habitants du pays cet étonnant dicton « si le temps ne te plaît pas, attend juste cinq minutes », le voyage est empreint d’une rare solitude, magnifiée par les prises de vues au drone spectaculaires. À hauteur d’homme ou en tentant de prendre la mesure de l’espace gigantesque de ce pays lointain, Jérémy Tassan se fait l’humble observateur d’un pays formidablement bigger than life."    


#SANFRANCISCO

Terre de cocagne des poètes de la Beat Generation, Aujourd’hui berceau des nouvelles technologies, rien ne contient vraiment San Francisco. Menacée par le Big One, le séisme que tout le monde attend et qui pourrait la raser comme il l’a littéralement fait en 1906, elle entretient son art de vivre, ici et maintenant, grâce à un urbanisme raisonné où alternent la mer, les collines et les espaces verts. Avec son œil de primo-visiteur Jérémy, se fait écho de cette humeur qui rappelle l’Europe mais annonce aussi l’Asie. Entre vieilles maisons d’inspiration hispaniques et cable cars, palmiers et autos vintage, les strates de temps se superposent, ce qui constitue clairement sa photogénie : San Francisco est toujours vivante et toujours exploitée, d’Hitchcock (Vertigo 1958) à l’adaptation en série du livre de Philip K. Dick Le Maître du Haut-Château par Amazon, où “Frisco”, hors du temps et japonisée, est une véritable héroïne. Comme si dans cette ville-monde pouvait se concentrer d’innombrables réalités et fantasmes.

The greasy land of poets is now the cradle of technology. Lasting memories of earthquakes past has everyone on edge, but Frisco stays calm and ready, an alternating sea of urbanism; hilly and green, storied and sprawling, adaptive and happening.
Visitor Jérémy goes wild his the camera. Everything is photogenic, from the Spanish-inspired homes, the vintage cable cars, the reaching palm trees, all of it brilliantly alive. He remembers Hitchcock’s Vertigo (1958) and thinks of The Man In The High Castle (Amazon), Frisco playing a lead role in both. He takes his pictures and truly sees the concentrated dreamscape that built itself up on a fault line.

article: nightlife.ca

INFORMATIONS/ CONTACT :
23 AVRIL AU 21 MAI 2016
VISITE LIBRE, SAMEDI DE 13H À 15hH30, DIMANCHE DE 13H À 17H
1259 rue amherst • H2L 3K9, MONTRÉAL, CANADA.
PRESS KIT (gif, jpeg) sur demande :
EXHIBITIONS@TASSAN.CA


Le 83 vernet prend ses quartiers d’été avec Zorg et Tassan !

Les errances de Tassan & les angoisses mathématiques de Zorg.

VERNISSAGE VENDREDI 22 JUIN 2012 À PARTIR DE 20H AU 83 VERNET, AVIGNON.

L’oeil vissé à l’objectif, Jeremy Tassan s’est « perdu » volontairement dans la nuit, au fil des rencontres et des situations. Créateur/superviseur des fameuses French Party développées au Privé, chevalier de la club culture à la française avec ses soirées de marques (Breakbot, Teenage bad girl, feadz, les Petits Pilous…) c’est son travail de photographe au sein du club qui l’a amené dans la scène photographique. Venez errer avec lui à travers une collection de photographie unique et anecdotique, sexy et décomplexée.

Les illustrations de zorg projettent une logique mathématique vrillée, décomposée. Son travail pictural fait autant référence au affichistes des années 1900 qu’au street artistes contemporains. Responsable de la ligne graphique du privé depuis début 2010, l’artiste développe une ligne très contemporaine, pêchue, décalée, calée sur les tendances actuelles et le revival d’un style graphique perdu. Actuellement directeur artistique à Marseille, il produit là une série d’affiches grands formats qui ne vous laisseront pas de marbre.

Entrée gratuite à partir de 20h
83 Rue Joseph Vernet, 84000 Avignon, France

Using Format